Une campagne sur le don d’ovules

Publié le 19 Mai, 2008

La semaine prochaine, l’Agence de biomédecine va lancer la première campagne d’information sur le don d’ovocytes. Le don d’ovules est autorisé en France sur des femmes déjà mères, âgées de moins de 37 ans au moment du don. Il est anonyme et gratuit.

En 2005, 450 embryons résultant d’un don d’ovule ont été transférés chez des femmes et 100 enfants sont nés cette année-là. On comptait alors 168 donneuses. Aujourd’hui en France,1340 couples sont officiellement en attente d’ovule.

La révision des lois de bioéthique en 2009 devrait remettre en cause les principes d’anonymat et de gratuité. Or la gratuité est un principe absolu conçu comme une précaution contre “la marchandisation” du corps. En 2006, le professeur René Frydman s’est prononcé en faveur d’un “dédommagement solidaire” et l’Agence de biomédecine estime qu’il faudrait 3 fois plus de donneuses.

La question de l’anonymat se pose également. Pauline Tiberghien, gynécologue et militante de l’Association PMA (Procréation médicalement anonyme) estiment que “certains enfants nés grâce à un don de gamète souffrent de ne pas connaître toute leur histoire, toutes leurs racines”. Dans ce cadre, Valérie Pécresse préconisait, à l’époque où elle était rapporteuse de la mission d’information sur la famille à l’Assemblée nationale, un “double guichet” qui laisserait le choix entre don anonyme ou non. En 2006, le comité d’éthique s’est prononcé pour le maintien de l’anonymat mais avec certaines dispositions permettant à l’enfant d’avoir accès à un certain nombre d’informations plus tard.

Libération (Charlotte Rotman) 17/05/08 – La Vie 22/05/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Espagne : la Cour constitutionnelle autorise l’adoption d’un enfant né par GPA
/ PMA-GPA

Espagne : la Cour constitutionnelle autorise l’adoption d’un enfant né par GPA

Le 27 février, la Cour constitutionnelle espagnole a autorisé une femme à adopter l’enfant biologique de son conjoint né par ...
Royaume-Uni : le Parlement britannique mise sur les soins palliatifs
/ Fin de vie

Royaume-Uni : le Parlement britannique mise sur les soins palliatifs

Le Parlement britannique a remis un rapport sur la « mort assistée », sans formuler de « recommandations spectaculaires » ...
Transidentité : « au détriment de la liberté d'expression, c'est la liberté de suppression qui prévaut »
/ Genre

Transidentité : « au détriment de la liberté d’expression, c’est la liberté de suppression qui prévaut »

281 personnalités dénoncent les propos tenus lors d’une « formation aux transidentités » dans une université française ce mois-ci ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres