Une amniocentèse mortelle

Publié le 14 Juin, 2002

La maternité des Lilas (Paris – 19ème) vient d’être condamné à verser 120 000 euros à la famille d’une jeune femme décédée à la suite d’une amniocentèse en 1995.

 

La jeune femme était morte à la suite d’une perforation de l’anse intestinale. Les experts avaient estimé que le médecin aurait du reporter l’opération alors que l’avocat de la clinique avait invoqué « l’aléa thérapeutique » et un « risque inconnu ».

Le Nouvel Observateur 14/06/02 – La Croix 14/06/02

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres