Une actrice chinoise abandonne deux enfants nés par GPA

Publié le 20 Jan, 2021

En Chine, l’actrice Zheng Shuang a déclenché une tempête médiatique : son ancien partenaire, Zhang Heng, l’accuse d’avoir abandonné deux enfants nés de mères porteuses américaines après leur rupture. Lui-même se dit «bloqué aux Etats-Unis depuis plus d’un an » car « il doit prendre soin et protéger deux vies jeunes et innocentes ». Les deux enfants sont nés les 19 décembre 2019 et 4 janvier 2020. Les grands-parents maternels avaient suggéré de les abandonner à l’hôpital, tandis que les grands-parents paternels plaidaient pour l’adoption. Zheng Shuang elle, aurait regretté que les mères porteuses, enceintes de 7 mois au moment de la rupture, ne puissent avorter. La marque Prada dont elle était devenue l’ambassadrice a mis fin à son contrat mardi.

Ce scandale a relancé le débat en Chine sur la pratique de la GPA, qui n’est pas formellement interdite par la loi. Beaucoup réclament une condamnation claire.

Dans le même temps, le média The Paper a révélé un autre scandale : une mère porteuse chinoise, rémunérée 31000 dollars par un couple, a été diagnostiquée atteinte de syphilis alors qu’elle était enceinte de trois mois. Le couple a « décidé d’annuler l’accord ». Si la mère porteuse a gardé l’enfant, elle peine désormais à l’enregistrer auprès des autorités.

 

Sources : Global Times (20/01/2021) ; Daily Mail, James Gordon (20/01/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres