Turquie : le gouvernement recule sur la remise en cause du droit à l’avortement

Publié le : 21 juin 2012

Jeudi 21 juin 2012, le gouvernement turc a « fait marche arrière sur ses intentions de remettre en cause le droit à l’avortement qui a provoqué une controverse en Turquie.« 
Pourtant, le mois dernier, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan « a provoqué une controverse lorsqu’il a assimilé […] l’avortement ‘à un meurtre’. » Par suite, il avait annoncé sa volonté de « réviser la loi sur l’interruption volontaire de grossesse. » (Cf synthèse de presse Gènéthique du 29/05/2012 et 30/05/2012). Cependant, « des organisations féministes et du planning familial ont critiqué le point de vue de M. Erdogan » (Cf synthèses de presse Gènéthique du 4/06/2012 et du 12/06/2012). Selon « un membre influent du parti gouvernemental, Hüseyin Canikli« , il semble donc exclu qu’un « projet  visant à restreindre l’avortement soit sur le point d’être annoncé« .
Mais jeudi 21 juin 2012 « le ministre de la santé Recep Akdag a déclaré […], à la presse qu’un rapport préparé par plusieurs  ministères sur l’avortement  et son cadre juridique serait présenté la semaine prochaine en conseil des ministres« .
 

<p>AFP 21/06/2012</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres