[Tribune] Hugues de Jouvenel: “mettre en garde contre un nouvel eugénisme”

Publié le 20 Jan, 2015

Hugues de Jouvenel, Président de l’association d’études et de réflexions Futuribles International, signe une tribune dans Les Echos, dans laquelle il met en garde la société contre contre “un nouvel eugénisme mou se développant de manière plus sournoise et donc peut-être plus dangereuse”. Selon lui, nul n’est mieux placé que Jacques Testart, écrivain et biologiste pionnier des méthodes de procréation médicalement assistée, pour s’ériger “contre cette folle ambition et en appeler à un sursaut éthique”.

 

Car sciences et techniques peuvent conduire au meilleur comme au pire des mondes. L’exemple le plus probant est “cette soif contemporaine d’éradiquer toutes les tares humaines, de produire ce non seulement des hommes ‘augmentés’ mais des enfants ‘parfaits’”.  Hugues de Jouvenel prend ainsi pour exemple la fécondation in vitro, qui, en plus du tri embryonnaire, “répondrait à une demande sociale croissante du ‘meilleur des embryons’, sinon du ‘bébé parfait’”. Il s’érige contre le transhumanisme, qui prétend dépasser les limites biologiques de l’espèce humaine  en « améliorant » l’homme grâce à des manipulations génétiques. 

 

Et de conclure : « Le pire n’est pas certain, mais la hantise de la catastrophe peut être le meilleur moyen de l’éviter ».

Les Echos – Hugues de Jouvenel (20.01.2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres