Très grands prématurés : La vie de plus en plus tôt !

Publié le 20 Avr, 2016

En 2015, le Centre périnatal de Portland aux Etats Unis a modifié les conditions de la prise en charge des très grands prématurés, les bébés qui naissent avant 28 semaines d’aménorrhée.

 

Compte tenu des conséquences neurologiques et physiques qui peuvent être lourdes, les médecins et les parents sont amenés, dans ces situations, à choisir entre la réanimation du bébé ou les soins palliatifs. Dans ces cas extrêmes, « la question de la viabilité trouve ses limites » et la question est toujours délicate.

 

Depuis 1996 et jusqu’en 2013, des observations ont réalisées dans le centre de Portland où « 606 nouveau-nés vivants et non malformés [sont] sortis du ventre entre 22 et 26 semaines ». Si les nouveaux nés de 22 semaines n’étaient pas réanimés, « dans la majorité des cas, les tous petits bébés nés entre 22 et 24 semaines ne bénéficiaient pas de réanimation qui leur permettait, peut-être, de survivre grâce à des soins intensifs allant de paire avec le processus ».

 

Aujourd’hui, des directives beaucoup plus souples ont été établies pour les soins des bébés de 23 à 25 semaines en particulier, et il a été montré que des « options intermédiaires pouvaient être apportées afin d’éviter les soins palliatifs aux tous petits bébés en question ». Des mesures qui améliorent la prise en charge de ces très grands prématurés.

Neufs mois (21/04/2016)
 

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres