Suicide assisté et euthanasie : toujours plus ?

Publié le 31 Juil, 2009

Debbie Purdy, âgée de 46 ans et souffrant d’une sclérose en plaque est satisfaite en sortant de la Cour suprême à Londres. Les juges viennent de demander au procureur général une clarification de la loi concernant le suicide assisté. C’est ce que réclamait Debbie Purdy qui veut se suicider en présence de son mari alors que selon l’actuelle loi britannique, son mari risque une peine de prison s’il accompagne sa femme pour se suicider en Suisse où le suicide assisté est toléré.

Par ailleurs une étude publiée dans la revue scientifique internationale Elsevier vient de révéler qu’entre 2005 et 2007 quatre personnes en Belgique, ayant demandé une euthanasie, ont donné aux médecins leur accord pour que leurs organes soient prélevés après leur décès.
Dans ces quatre cas qui ont eu lieu à l’hôpital d’Anvers et au CHU de Liège, les comités d’éthique se sont déclarés favorables.

euronews 30/07/09 – rtbf.be 30/07/009

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

69_espagne
/ Fin de vie

Euthanasie : trois ans après la légalisation, un premier bilan sur la loi espagnole

En mars 2021, l’Espagne est devenue le 4ème pays européen à légaliser l’euthanasie et le suicide assisté. Entre 2021 et ...
Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Affaire Palmade : le procureur ne retient pas l’« homicide involontaire » du fœtus

Le 27 mai, le procureur de la République a annoncé le renvoi de Pierre Palmade devant le tribunal correctionnel pour ...
18_fin_de_vie
/ Fin de vie

Afrique, Australie : un manque global de soins palliatifs

En Australie, 62% des patients qui en auraient besoin ne bénéficient pas de soins palliatifs. En Afrique la situation est ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres