Séquençage du génome accessible au grand public ?

Publié le : 23 décembre 2011

Le 19 décembre 2011, la société américaine Complete Genomics, qui décrypte déjà les gènes d’individus pour des laboratoires et services génétiques, a annoncé bientôt élargir son offre au grand public, en affirmant vouloir "séquencer […] le génome de tout individu prêt à payer pour cela". Le professeur Stanislas Lyonnet, du service de génétique de l’hôpital de Necker (Paris), explique les enjeux et soulève les questions éthiques liées à cette annonce.

Le Pr. Lyonnet trouve trois intérêts à un tel séquençage : le premier relève de la "médecine prédictive", qui tenterait de déceler des éventuelles altérations génétiques ou proposerait des stratégies préventives du fait des variations de génome qui exposerait à tel ou tel risque; le deuxième serait de pouvoir pratiquer une "médecine génomique personnalisée", c’est-à-dire de mieux traiter les maladies de manière adaptée à l’individu. Le troisième concerne la pharmaco-génomique, soit la possibilité de comprendre la réactivité, la sensibilité, la toxicité ou la résistance aux médicaments ou traitements en vue d’une "adaptation thérapeutique individuelle".
Le séquençage à grande échelle pourrait donc permettre incontestablement de "révolutionner les connaissances dans le domaine des maladies génétiques", estime le Pr. Lyonnet. Cependant, il met en garde contre un risque de "profilage" par les entreprises, à la poursuite de "l’employé ou de l’assuré modèle selon les canons du génome".

Actuellement, le séquençage de gènes d’un individu s’élève encore à plusieurs centaines de dollars, voire quelques milliers pour le génome complet. Cependant le prix devrait considérablement baisser dans les années à venir. Mais ces techniques de séquençage du génome entier n’ont pour le moment pas encore su mettre en évidence ces risques génétiques.

Le Figaro (Martine Perez) 23/12/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres