Royaume-Uni : débat sur les avortements en fonction du sexe

Publié le 19 Mar, 2017

Le professeur d’obstétrique Wendy Savage a déclaré que les femmes devaient être informées du sexe de leur fœtus lorsqu’elles subissent une échographie. La rétention d’information « par crainte d’avortements en fonction du sexe » est « scandaleuse » selon elle. Agée de 81 ans, Wendy Savage est gynécologue obstétricien à la retraite et membre du comité d’éthique de l’association médicale britannique. Elle a pris la parole à titre personnel.

 

Il s’agit du « droit de savoir » des femmes, et de leur « droit de décider ». «Si une femme ne veut pas avoir un fœtus qui est d’un sexe ou de l’autre, la forcer ne sera bon ni pour l’enfant potentiel, ni pour la santé mentale de la mère », a-t-elle soutenu.

 

Wendy Savage a tenu ces propos alors que le Parlement vient de décriminaliser l’avortement dans ce pays (cf. L’avortement décriminalisé au Royaume-Uni). Sa prise de position intervient également alors que le Nuffield Council on Bioethics a expirmé ses craintes sur les dérives du dépistage prénatal non invasif (cf. Royaume-Uni et DPNI: le Conseil sur la Bioéthique craint des dérives) sur les avortements sélectifs.

 

Actuellement au Royaume-Uni, certains hôpitaux refusent de révéler le sexe du fœtus aux femmes lors de l’échographie à environ 20 semaines de grossesse[1]. Selon ces hôpitaux, le manque de personnel est en cause, ainsi que la fiabilité de l’information.

 

 

[1] Au Royaume-Uni, l’avortement est possible jusqu’à la 24ème semaine de grossesse.

BBC (19/03/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres