Retrait de subvention pour le centre LGBT de Nantes accusé de promouvoir la GPA

Publié le 15 Fév, 2018

Le Centre LGBT de Nantes s’est vu retirer début février une subvention de la mairie de Nantes, d’un montant de 22.000 €, soit environ 1/5 de leur budget, alloué principalement à leur local et aux salaires. Une contribuable nantaise a saisi le tribunal administratif arguant un manque d’ « intérêt public local suffisant» et un « soutien à la gestation pour autrui, pratique illicite pénalement sanctionnée ».

 

Johanna Rolland, maire de Nantes, soutient le Centre LGBT et entend trouver une solution. L’avocate Caroline Mécary, spécialiste des dossiers LGBT, voit dans cette décision un motif politique qui la rendrait irrégulière. Les responsables de l’association, quant à eux, craignent une jurisprudence à l’échelle nationale : la semaine dernière, la Manif pour Tous a contesté une subvention de 100.000 € accordée par la Municipalité de Marseille pour l’organisation de l’Europride 2013.

Libération (15/02/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...
Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie
/ Fin de vie

Suicide assisté : des projets de loi dans l’Illinois et en Pennsylvanie

Aux Etats-Unis, les législateurs de l’Illinois et de Pennsylvanie envisagent d'adopter une loi sur le suicide assisté ...
Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres