Réforme sur l’avortement au Maroc : Autorisation dans « quelques cas de force majeure »

Publié le 17 Mai, 2015

Depuis le mois de mars, sous prétexte de lutter contre « l’avortement clandestin et non médicalisé », une réforme de la loi sur l’avortement était en débat au Maroc (cf. Gènéthique du 13 mars 2015). Après consultation de plusieurs commissions et suite aux prises de positions des différents partis (cf. Gènéthique du 23 avril 2015, et du 11 mai 2015), un communiqué publié vendredi annonce l’autorisation de l’avortement « dans quelques cas de forces majeure » :

  • « Grossesses résultant d’un viol ou de l’inceste »
  • « Graves malformations » 
  • « Maladies incurables que le fœtus pourrait contracter »

 

Ce communiqué devrait rapidement prendre la forme d’un projet de loi, afin d’« inclure ces conclusions dans le code pénal ».

Le Nouvel Obs (15/05/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres