Référendum italien : Le Pape soutient l’abstention

Publié le : 31 mai 2005

Hier, lundi 30 mai, le Pape Benoît XVI a félicité les évêques italiens pour leur position à propos du référendum concernant la procréation médicalement assistée (cf Revue de presse du 16/05/05). Ce référendum a été demandé par la gauche italienne dans le but de supprimer les limites à la fécondation assistée et à la recherche sur les embryons, imposées par la loi actuelle. Aujourd’hui, il est interdit de pratiquer une fécondation hétérologue (avec sperme ou ovocyte extérieurs au couple), ou de créer plus de trois embryons, lors d’une FIVETE, ainsi que la recherche sur l’embryon. Cette loi est considérée comme un "moindre mal" par l’Église catholique.

Les évêques italiens ont appelé les catholiques à ne pas aller voter le 12 juin. En Italie, il existe un quorum nécessaire à la validité d’un référendum (50% + 1 voix). S’abstenir de voter c’est donc invalider la réforme. Cette tactique  des évêques italiens n’a pas pour but de "créer des obstacles sur le chemin de la science, mais de l’orienter de façon à ce qu’elle ne perde pas de vue la valeur et la dignité de tout être humain" a dit le président de la conférence des évêques italiens, le cardinal Ruini.

"Votre engagement, a dit le Pape aux évêques, est le signe de votre sollicitude de pasteurs envers tout être humain, qu’on ne peut jamais réduire à un moyen, mais qui est une fin, comme l’enseigne le Christ et comme nous le dit la raison humaine." "Ici, nous ne travaillons pas pour des intérêts catholiques, mais toujours pour l’homme, créature de Dieu."

La Croix (Yvette Pitette) 31/05/05 - Le Nouvel Observateur 31/05/05- Zenit 31/05/05 -

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres