Reconstruction complète de la trachée d’une adolescente

Publié le 8 Avr, 2018

Une jeune patiente de 16 ans peut aujourd’hui mener les activités normales d’une jeune fille de son âge et respirer sans trachéotomie[1] grâce à l’opération de reconstruction complète de la trachée dont elle a bénéficié en 2014. Si ce type d’opération peut se réaliser sur un adulte depuis 2010, c’est une première mondiale en pédiatrie car « particulièrement complexe chez un enfant », notamment à cause des problèmes liés à la croissance.

 

La jeune patiente, qui souffre d’un rétrécissement congénital de la trachée[2], a subi une première opération en urgence à l’âge de 9 mois « alors qu’elle était quasiment en train de mourir », explique le Pr Erea-Noël Garabedian, ORL de l’hôpital Necker-Enfants malades qui la suit depuis cet âge. S’en sont suivi plusieurs opérations chirurgicales complexes qui n’ont pas permis cependant pas de rétablir un calibre suffisant de trachée. Jusqu’à l’opération devenue inévitable, pratiquée en urgence de 2014 : en cause, une « dégradation respiratoire aiguë avec pronostic vital engagé de l’enfant ».

 

Les équipes de l’IGR, Marie Lannelongue et Necker-Enfant malades, ont utilisé un greffon autologue[3] issu d’un muscle de son dos, recouvert de peau, et « armé de morceaux de cartilage » prélevés sur ses côtes. Le tout a été cousu pour former un cylindre autour d’un tube de silicone, qui a été retiré neuf jours après l’intervention. C’est une « première réussite mondiale ».

 

Cette méthode de reconstruction totale de la trachée a pour avantage de ne pas faire appel à un donneur extérieur, et permet donc d’éviter les traitements lourds anti-rejets dont les effets secondaires sont nombreux. Les méthodes alternatives, « notamment celles faisant appel à la biothérapie cellulaire et tissulaire », ne sont pas encore fiables.

 

D’après le Dr Frédéric Kolb, chirurgien plasticien à l’IGR, une piste d’amélioration de cette technique pourrait être de « recourir à la culture de cartilage pour réduire les séquelles ».

 

[1] Incision au niveau de la trachée avec insertion d’un tube ouvert sur l’extérieur.

[2] Sténose congénitale trachéobronchique ou rétrécissement de la trachée et des bronches souches.

[3] Greffon issu de ses propres tissus.

Europe1 (07/04/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’embryon né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...
Données de santé : l’hôpital de Cannes visé par une cyberattaque
/ E-santé

Données de santé : l’hôpital de Cannes visé par une cyberattaque

Le 16 avril, le centre hospitalier Simone Veil de Cannes a été victime d’une cyberattaque d’ampleur ...
Effet Werther : « En légalisant le suicide assisté et l’euthanasie, on banalise le suicide »
/ Fin de vie

Effet Werther : « En légalisant le suicide assisté et l’euthanasie, on banalise le suicide »

« Il est tout à fait contradictoire d’organiser des campagnes de prévention du suicide et, en parallèle, de promouvoir une ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres