R. Frydman : recherche sur l’embryon et AMP

Publié le : 4 janvier 2011

Dans une interview accordée au journal Sud-Ouest, René Frydman affirme qu’il existe en France une certaine  "frilosité" par rapport à l’assistance médicale à la procréation (AMP), ce qui explique que la moyenne générale française soit inférieure à celle de la plupart des pays européens. Selon lui, "le taux de réussite en France est globalement de 17% alors qu’il devrait être du double".

C’est la raison pour laquelle il plaide pour un développement de la recherche biologique relative à l’AMP. "La loi de bioéthique qui interdit la recherche sur l’embryon, le poids des lobbies religieux freinent la recherche. J’ai beaucoup de mal à obtenir des pouvoirs publics l’autorisation d’engager des travaux sur la congélation d’ovules qui est pourtant l’une des plus prometteuses", déplore-t-il.

Il souhaite également que soit autorisée la création d’embryons pour la recherche afin d’améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro.

Sud-Ouest (Hélène Rouquette-Valeins) 26/12/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres