R. Frydman : recherche sur l’embryon et AMP

Publié le 4 Jan, 2011

Dans une interview accordée au journal Sud-Ouest, René Frydman affirme qu’il existe en France une certaine  "frilosité" par rapport à l’assistance médicale à la procréation (AMP), ce qui explique que la moyenne générale française soit inférieure à celle de la plupart des pays européens. Selon lui, "le taux de réussite en France est globalement de 17% alors qu’il devrait être du double".

C’est la raison pour laquelle il plaide pour un développement de la recherche biologique relative à l’AMP. "La loi de bioéthique qui interdit la recherche sur l’embryon, le poids des lobbies religieux freinent la recherche. J’ai beaucoup de mal à obtenir des pouvoirs publics l’autorisation d’engager des travaux sur la congélation d’ovules qui est pourtant l’une des plus prometteuses", déplore-t-il.

Il souhaite également que soit autorisée la création d’embryons pour la recherche afin d’améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro.

Sud-Ouest (Hélène Rouquette-Valeins) 26/12/10

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres