Québec : Les centres de PMA en difficulté financière

Publié le 12 Jan, 2016

Au Québec, depuis l’« abolition de la gratuité des traitements de fécondation in vitro en novembre dernier » (PMA au Québec : Vers la gratuité sous condition ?), l’avenir de certains centres de procréation assistée (CPA) est « menacé », qu’ils soient publics ou privés.

 

Le ministère de la Santé « a donné des instructions pour que la FIV en centre hospitalier soit dispensée sans déficits. Or, la clientèle moins nantie, plus présente dans les centres publics, a déjà baissé. Il y a une obligation d’arriver à certains coûts. Il est loin d’être sûr que le ministère donnera son feu vert aux activités pour l’an prochain ».

 

Le Dr Neal Mahutte, directeur médical du Montreal Fertility Center, qui réalise 1000 à 1200 cycles de FIV par an a déclaré s’attendre « à une chute de 40 à 50% » du nombre de cycle dès avril. Il estime que « la moitié des cliniques privées pourraient fermer leurs portes ».

Le Devoir (12/01/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement
/ IVG-IMG

Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à ...
Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence
/ Genre

Transition de genre chez les mineurs : un rapport appelle à la prudence

Le 10 avril, la pédiatre anglaise Hilary Cass a publié un rapport sur les services de prise en charge des ...
Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable
/ IVG-IMG

Arizona : la loi qui interdit la quasi-totalité des avortements est applicable

Selon la Cour suprême de l’Arizona, la loi datant de 1864 et interdisant la quasi-totalité des avortements est applicable ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres