Quatre FIV à trois parents en attente aux Etats-Unis : des scientifiques veulent faire pression

Publié le 23 Avr, 2019

Des chercheurs de l’université Columbia à New York affirment « avoir créé des embryons ‘à trois parents’ » pour quatre patientes et être prêts à les implanter. Cependant, « ils se trouvent dans une impasse juridique ». En effet, la loi interdit à la FDA d’examiner « toute application en recherche humaine impliquant un embryon créé ou modifié intentionnellement pour inclure une modification génétique héréditaire ». En 2015, John Zhang, « spécialiste de la fertilité » basé à New York, s’était rendu au Mexique pour contourner le droit américain, et donner naissance au premier « bébé à trois parents » (cf. FIV à trois parents : John Zhang épinglé par la FDA ; FIV à trois parents : une naissance, des incertitudes, mais pas de suivi à long terme).

Dietrich Egli, qui a dirigé les recherches à l’université Columbia (cf. Des embryons humains génétiquement modifiés aux Etats-Unis), de même que Shouhkrat Mitalipov, autre scientifique américain s’intéressant à la FIV à trois parents (cf. Embryons humains génétiquement modifiés : des résultats mis en doute), est à l’initiative d’une série de rencontres destinées à élaborer des recommandations pour « persuader les législateurs américains de lever l’interdiction des FIV à trois parents ».

Pour Marcy Darnovsky, avocate et directrice du Center for Genetics and Society, autoriser la FIV à trois parents constituerait une brèche vers la modification génétique des embryons et des cellules germinales à l’aide de CRISPR.

Pour l’heure, les embryons à trois parents sont congelés.

Pour aller plus loin :

Un bébé, 3 ADN, 3 transgressions [infographie]

STAT, Emily Mullin (18/04/2019)

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-_question-mark-1872665_340
/ Genre

Bloqueurs de puberté : des données « insuffisantes »

Sur l'utilisation des bloqueurs de puberté, « les études contrôlées, à long terme, claires et concluantes, font défaut à l'heure actuelle » ...
Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie
/ Génome

Greffe de cellules souches : un patient en rémission du VIH et de la leucémie

Cinq ans après une greffe de cellules souches, un Californien de 68 ans, n'a plus aucune trace du VIH, ni ...
FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama
/ PMA-GPA

FIV : deux propositions de loi adoptées par l’Assemblée législative de l’Alabama

Les deux chambres de l’Assemblée législative de l’Etat de l’Alabama ont adopté des propositions de loi visant à "protéger" la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres