Pour la nouvelle vice-premier ministre espagnole, la GPA est “la nouvelle exploitation du corps des femmes”

Publié le 17 Juin, 2018

Dans une interview au quotidien El País du 12 juin dernier, la nouvelle vice-premier ministre, Carmen Calvo, a affirmé une opposition nette et forte à la GPA. Interrogée au sujet d’une éventuelle légalisation, celle-ci a répondu : « Notre position est très claire. [La GPA], ce sont des ventres à louer, et c’est la nouvelle exploitation du corps des femmes, un commerce de plus. C’est particulièrement grave pour nous parce qu’on utilise le corps de la femme la plus pauvre. Dans cette situation, les euphémismes de langage ne servent à rien ».

El País, Pilar Álvarez (12/06/2018)

BioEdge, Michael Cook (16/06/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres