Pour la nouvelle vice-premier ministre espagnole, la GPA est “la nouvelle exploitation du corps des femmes”

Publié le 17 Juin, 2018

Dans une interview au quotidien El País du 12 juin dernier, la nouvelle vice-premier ministre, Carmen Calvo, a affirmé une opposition nette et forte à la GPA. Interrogée au sujet d’une éventuelle légalisation, celle-ci a répondu : « Notre position est très claire. [La GPA], ce sont des ventres à louer, et c’est la nouvelle exploitation du corps des femmes, un commerce de plus. C’est particulièrement grave pour nous parce qu’on utilise le corps de la femme la plus pauvre. Dans cette situation, les euphémismes de langage ne servent à rien ».

El País, Pilar Álvarez (12/06/2018)

BioEdge, Michael Cook (16/06/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

61_conseil_etat_facade
/ Genre

Transgenre : le Conseil d’Etat valide l’utilisation du “prénom d’usage” dans les écoles

Une décision qui « méconnaît la protection due à l’enfant » pour l'association Juristes pour l'enfance ...
Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?
/ Génome

Cancer : vers une thérapie cellulaire utilisant CRISPR ?

Sanofi et Scribe Therapeutics ont annoncé s'associer pour développer des thérapies cellulaires basées sur la technologie CRISPR ...
Fin de vie : la convention citoyenne débutera le 9 décembre
/ Fin de vie

Fin de vie : la convention citoyenne débutera le 9 décembre

Le Cese, en charge de l’organisation de la convention citoyenne sur la fin de vie, vient d'en préciser les modalités ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres