PMA : un risque accru de pré-éclampsie avec le transfert d’embryons congelés

Publié le 1 Juil, 2021

Une « vaste étude de cohorte » réalisée à partir du registre national des fécondations in vitro (FIV) en France a révélé « un risque plus élevé de pré-éclampsie et d’hypertension » dans les grossesses obtenues après le transfert d’embryons qui avaient été congelés. Ainsi, le risque s’est avéré « significativement plus élevé » pour les femmes ayant subi des traitements hormonaux de substitution afin de préparer l’utérus à l’implantation. Les résultats ont été présentés par le Dr Sylvie Epelboin de l’Hôpital Bichat-Claude Bernard, lors de la réunion annuelle de l’ESHRE[1].

L’étude se base sur l’analyse de près de 70 000 grossesses, pour lesquelles l’accouchement a eu lieu entre 2013 et 2018, après 22 semaines de grossesse. Les médecins ont comparé les grossesses « issues d’un transfert d’embryons congelés dans un cycle “ovulatoire” naturel (stimulé ou non) (n = 9 500) ; celles issues d’un transfert d’embryons congelés avec traitement hormonal substitutif (n = 10 373) ; et les transferts frais classiques (n = 48 152) ».

Les résultats obtenus, qui « confirment ceux de précédentes études », mettent en évidence deux considérations importantes dans la FIV, analyse le Dr Epelboin : « les effets potentiellement néfastes sur les pathologies vasculaires de doses élevées et prolongées de traitements hormonaux substitutifs utilisés pour préparer l’utérus à l’implantation d’embryons congelés-décongelés ; et l’effet protecteur du corps jaune, qui est présent dans les cycles naturels ou stimulés pour le transfert d’embryons ». « Le traitement hormonal substitutif administré pour préparer l’utérus au transfert d’embryons supprime l’ovulation et donc la formation du corps jaune », explique le médecin.

L’utilisation d’embryons congelés a augmenté ces dernières années, car « les taux de réussite des transferts d’embryons congelés-décongelés seraient égaux ou supérieurs à ceux des embryons frais ».

 

[1] European Society of Human Reproduction and Embryology

Source : Medical Xpress, European Society of Human Reproduction and Embryology (30/06/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres