PMA : Garance Doré dénonce l’énorme pression sociale autour de la maternité

Publié le 22 Août, 2017

Après un parcours douloureux d’AMP, qui l’a fait passer « d’une fille joyeuse au martyre de la fertilité », Garance Doré – elle se présente elle-même comme une femme épanouie abordant la quarantaine – renonce aux traitements et tire les leçons de son parcours sur son blog.

 

Comme beaucoup de femmes, elle pensait qu’avoir un enfant était « le secret du bonheur ». Mais à bientôt 42 ans, « l’horloge biologique tourne » et les médecins lui recommandent un parcours d’AMP : « Je n’étais pas préparée à ça. Rien ne m’a préparé à une idée d’hormones toxiques, à des conversations toxiques, à des pensées toxiques. Une année à perdre la tête, ma joie et mon amour».

 

Après l’échec de la FIV, elle veut tout arrêter. Son compagnon lui en donne la force : « Je ne t’ai jamais choisie pour que tu portes mes enfants. Je suis avec toi parce que je t’aime. J’ai fait cette AMP avec toi parce que je t’aime. Je serais heureux si nous avons des enfants et je le serai aussi si nous n’en avons pas. (…) Je veux que tu arrêtes de te traiter en rat de laboratoire. Je ne veux pas que tu essaies une nouvelle AMP ». 

 

Aujourd’hui, son histoire l’a aidée à comprendre l’ « énorme pression qui pèse sur les femmes pour qu’elles deviennent mères, une pression que j’ai complètement assimilée et que je remets en question aujourd’hui. Une idée selon laquelle une vie pleine ne serait pas complète sans un enfant ». « La vérité, c’est que la vie  n’est pas juste et que la vie n’a pas de règles. La vie est bien mieux que cela. […] Parfois le mieux que nous puissions faire est ne rien faire. Laisser la vie décider et tomber amoureux de notre destinée ». « Nous sommes complets sans un magnifique travail, nous sommes complets sans un magnifique bébé. Mon happy end, je l’ai. Je la dois à cet enfant que je n’aurai probablement jamais. »

 

Blog Lenny Letter (18/07/2017)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres