PJLS et recherche sur l’embryon : « Un pas de plus vers le transhumanisme »

Publié le 25 Jan, 2016

Certains articles de la loi santé ont été retoqués par le Conseil constitutionnel la semaine dernière, cependant « tout un pan touchant à l’aspect bioéthique de la recherche… l’expérimentation sur embryons » a été validé (cf. Le Conseil Constitutionnel valide le naufrage bioéthique de la loi santé). Le Conseil Constitutionnel affirme en effet que les essais cliniques autorisés « qui sont menés au bénéfice de l’embryon lui-même ou de la recherche en matière de PMA, ne conduisent pas à exposer l’embryon à un risque sans proportion avec le bénéfice attendu ».

 

Pour Jean Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, « cette décision est à peine croyable quand on connait le sujet, ce qui ne semble pas être le cas du Conseil Constitutionnel. Qui peut croire que des essais qui l’exposent à la mort, sur une paillasse de laboratoire, pour le plus grand profit de l’industrie procréatique, représentent un bénéfice pour l’embryon qui ne se ‘prête’ sûrement pas à cette manipulation ».

 

En outre, cette nouvelle ligne franchie « nous fera faire un pas de plus vers le transhumanisme » : « Désormais on fait entrer la grossesse dans le champ de l’expérimentation. L’implantation utérine ‘expérimentale’ est envisagée. (…) Il est évident que ces manipulations pourront être destructrices de l’embryon, ce à quoi nous sommes malheureusement habitués, mais aussi qu’elles pourront donner lieu à des corrections génétiques dans le but d’’améliorer’ l’embryon, voire de l’augmenter ».

 

Pour lire la tribune : Recherches sur l’embryon : les Sages du Conseil constitutionnel cautionnent une manœuvre du gouvernement

Atlantico (2016/01/26)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres