Peine d’un an de prison avec sursis confirmée pour l’octogénaire qui a conduit sa femme à la mort

Publié le 8 Sep, 2016

Comme en première instance, Jean Mercier a été condamné à « une peine de principe » d’un an de prison avec sursis pour avoir “aidé sa femme à mourir” en 2011.

 

Pour l’avocate générale, Fabienne Goget, « la mort n’était pas la seule issue » pour Josanne Mercier, alors âgée de 83 ans, qui n’était pas en fin de vie, n’était pas atteinte d’un mal incurable mais qui « souffrait d’arthrose et d’anxiété ».

 

La magistrate a donc demandé à la cour de « confirmer le jugement » du tribunal correctionnel de Saint-Étienne pour « montrer l’attachement qu’elle porte à la vie humaine ». Elle a estimé que « ce qui compte, c’est une peine de principe et il ne faut pas descendre en deçà d’un seuil symbolique ».

AFP (08/09/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université
/ IVG-IMG

Etats-Unis : un distributeur de contraception d’urgence dans une université

L’université George Washington de Washington DC a installé un distributeur automatique de contraception d’urgence ...
PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers
/ PMA-GPA

PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers

Depuis mars 2019, plus de 500 Japonaises ont eu recours à la banque de sperme Cryos International basée au Danemark ...
Euthanasie : un nouveau "non" de la Cour constitutionnelle portugaise
/ Fin de vie

Euthanasie : un nouveau “non” de la Cour constitutionnelle portugaise

La Cour invoque une « intolérable imprécision » dans la rédaction de la proposition de loi visant à dépénaliser l'euthanasie au Portugal ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres