Pays-Bas : bilan de la loi sur l’euthanasie

Publié le 24 Août, 2007

Cinq ans après avoir légalisé l’euthanasie, les Pays-Bas dressent un premier bilan de l’application de cette loi. Les médecins l’appliqueraient de moins en moins, puisque, selon les chiffres du ministère de la Santé, 3 500 cas d’euthanasie ont été déclarés en 2001, contre 2 325 en 2005. Par ailleurs, le nombre de personnes ayant bénéficié de soins palliatifs serait passé de 8 500 cas en 2001 à 9 600 en 2005.

Pour la plupart des médecins la baisse des cas d’euthanasie est liée à l’amélioration des soins des malades en phase terminale. Les médecins opposés à l’euthanasie rappellent que les gens qui réclament une euthanasie "ont souvent des douleurs intolérables, ou des problèmes psychologiques ou sociaux. A la fin de la vie, on doit soulager cette douleur par un traitement adéquat : c’est le rôle des soins palliatifs".

Eric van Wijlick, conseiller à la Société de médecine néerlandaise, souligne que : "la frontière entre la sédation palliative et l’euthanasie est bien définie". "Bien pratiquée, la sédation palliative n’a pas d’effet sur la survenue du décès. Elle provoque une baisse de la conscience, avec le but de soulager la souffrance, pas d’entraîner la mort", explique-t-il.

Le rapport des médecins conclut que la loi "a atteint ses objectifs". La coalition gouvernementale n’envisage donc pas de modifier cette loi. Des 600 médecins formés pour pratiquer une euthanasie, tous connaissent aussi les soins palliatifs, explique Eric van Wijlick. "Mais il y aura toujours des gens sur lesquels ces soins n’auront pas d’effet. L’euthanasie reste l’ultime recours", conclut-il.

Le Figaro (Stéphane Kovacs) 17/08/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...
Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine
/ PMA-GPA

Epigénétique : une nouvelle cause potentielle de l’infertilité masculine

Selon une étude, une régulation défectueuse du génome lors de la spermatogénèse pourrait être une cause potentielle d’infertilité masculine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres