Pas de funérailles catholiques pour G. Welby : pourquoi ?

Publié le 12 Jan, 2007

L‘Eglise catholique a refusé d’accorder à Piergiorgio Welby des funérailles catholiques parce qu’il avait demandé "publiquement et de façon répétée sa volonté de mettre fin à sa propre vie" et avait médiatisé la demande de dépénalisation de l’euthanasie. Cette demande est contraire à la doctrine catholique car réclamer la mort de façon consciente et éclairée, "c’est la prétention de se faire soi-même l’arbitre de la vie et de la mort", estime l’Eglise catholique.

Dans le cas de suicide, les personnes suicidées peuvent avoir des funérailles catholiques car leur geste suicidaire correspond à des situations de dépression, de grande solitude plutôt qu’à leur volonté propre.

P. Welby est paru comme un malade "sûr et déterminé" demandant publiquement l’euthanasie pour lui en vue qu’elle soit autorisée au niveau national. L’abbé Stéphane Seminchx, auteur de l’article, docteur en théologie et en médecine, se demande si l’instrumentalisation par des groupes de pression pro-euthanasie de P. Welby et la médiatisation de cette affaire n’ont pas conduit à donner une image erronée de Piergiorgio Welby. Quoi qu’il en soit l’image publique d’un homme déterminé à demander la mort demeure. Pour l’Eglise, accepter des funérailles publiques de P. Welby devenu symbole de la cause pro-euthanasie, était incohérent par rapport à ces positions sur l’euthanasie et injuste pour les nombreux malades qui "refusent et ont refusé de s’ériger en arbitre pour la vie".

L‘abbé Stéphane Seminchx rappelle qu’en morale, ce n’est pas tant le résultat qui importe mais l’intention première, le "ce qu’on veut faire". Ainsi un médecin qui pour soulager la douleur d’un malade lui injecte un produit entraînant, contre son gré, la mort du patient agit bien sur le plan moral à la différence de celui qui par le même geste cherche à tuer son patient.

La Libre Belgique (abbé Stéphane Seminckx) 09/01/07

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres