Our Body : l’exposition définitivement interdite en France

Publié le : 17 septembre 2010

Le 16 septembre 2010, l’exposition anatomique "Our Body, à corps ouvert" a été définitivement interdite par une décision de la Cour de cassation considérant que l’exhibition de cadavres humains à des fins commerciales est indécente et à ce titre illégale en France. Cette exposition de cadavres humains conservés par plastination avait déjà été présentée à l’étranger ainsi qu’à Lyon et Marseille avant de s’ouvrir à Paris le 12 février 2009, suscitant l’indignation (Cf. Synthèse de presse du 16/02/09).

En avril 2009, les associations Solidarité Chine et Ensemble contre la peine de mort avaient assigné en justice l’organisateur de l’exposition, soupçonnant un trafic de condamnés à mort chinois  (Cf. Synthèse de presse du 01/04/09). L’exposition avait été interdite par le tribunal de grande instance de Paris mais la société organisatrice Encore Events avait fait appel. La Cour d’appel de Paris avait confirmé l’interdiction (Cf. Synthèse de presse du 04/05/09) et Encore Events s’était pourvu en cassation.

La Cour de cassation a maintenu l’interdiction en reprenant les motivations du juge de première instance : "aux termes de l’article 16-1-1, alinéa 2, du code civil, […] les restes des personnes décédées doivent être traités avec respect, dignité et décence", or "l’exposition de cadavres à des fins commerciales méconnaît cette exigence."

La Croix.com 16/09/10 - Le Progres.fr 16/09/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres