ONU : vers un consensus contre le clonage

Publié le : 22 octobre 2003

La sixième Commission de l’ONU a débattu hier sur la question du clonage. Un consensus semble se dégager sur l’interdiction du clonage reproductif d’êtres humains, toutes les nations ayant plaidé pour son interdiction. Elles ont estimé que des dispositions provisoires devaient être prises au niveau national pour empêcher les atteintes éventuelles à la dignité de la personne en attendant l’adoption et l’entrée en vigueur d’une convention internationale.

 

Beaucoup de délégations ont rappelé, derrière le Costa Rica, que clonage reproductif et clonage thérapeutique étaient tous les deux du clonage d’embryons et que seule leur finalité changeait. Ils s’opposent donc au clonage reproductif et au clonage dit « thérapeutique. » Certains pays ont réaffirmé que la science devait avant tout servir l’humanité et non l’inverse et ont rappelé la contradiction contenue dans l’idée de créer des embryons humains pour les détruire ensuite dans le but de sauver des vies humaines.

 

Pour la communauté internationale la plus grande difficulté est de tracer la frontière entre la recherche scientifique et le respect de la dignité humaine.

Lire en ligne l’ensemble des déclarations des états membres

<p>ONU - Communiqué de presse 22/10/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres