ONU : Participation de la France à l’initiative “She decides” pour l’avortement, plus 10 millions d’euros

Publié le 14 Mar, 2018

Après Laurence Rossignol en 2014 (cf. La France chantre de l’avortement à l’ONU), c’est au tour de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité, de dénoncer mardi 13 mars à l’occasion de la 62ème session de la commission de la condition de la femme à l’ONU « un spectre nouveau », le populisme, péril menaçant l’avortement en Occident[1].

 

Considérant l’avortement comme un droit, et qui plus est un droit humain (cf. L’avortement ne pourra jamais être un « droit fondamental », ni une « liberté »), la secrétaire d’Etat a regretté les décisions qui mettent « en cause, plus ou moins directement l’accès à l’avortement » s’étonnant « paradoxe ultime », que « parfois, des femmes les incarnent et les soutiennent ».

 

Elle a de même annoncé que la France contribuerait à hauteur « de 10 millions d’euros supplémentaires en faveur de l’initiative She decides (cf. “She Decides” : Obianuju Ekeocha demande à l’Occident des accouchements sans risque plutôt que des avortements sans risque ), pour les droits sexuels et reproductifs ».

 

Après avoir réaffirmé, « fidèle à l’héritage de Simone Veil », l’engagement de la France vis-à-vis « des droits sexuels et reproductifs et l’accès à la contraception », Marlène Schiappa a « déploré les décisions de ses alliés historiques la Hongrie, la Pologne, les Etats-Unis d’Amérique… de remettre en cause, plus ou moins insidieusement, l’accès à l’avortement ». Avant de terminer par ces mots : « La France est de retour. Le féminisme aussi ». Quel dommage…

 

Pour aller plus loin :

“She Decides” : Des fonds en panne pour financer l’avortement

La Commission européenne s’engage à soutenir les initiatives en faveur de la “sécurité de l’avortement”

 

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres