« On vous a dit dix fois que 96 % des Français étaient favorables à l’euthanasie, c’est complètement faux ! »

Publié le 30 Sep, 2021

« On vous a dit dix fois que 96 % des Français étaient favorables à l’euthanasie, c’est complètement faux ! », s’exclame Jean-Marie Gomas, médecin, membre de la Société française d’accompagnement des soins palliatifs (SFAP)[1].

Une enquête de la SFAP, présentée le 23 septembre dernier à l’occasion du congrès annuel de l’organisation qui se tenait à Valenciennes, révèle que « seuls 6 % des 1 869 professionnels de santé et bénévoles ayant répondu sont favorables à ‘l’aide active à mourir[2]’ ». 64 % d’entre eux sont contre. Chez les médecins, l’opposition est de 70%, seuls 26 % y sont « favorables sous conditions ». Dans ce contexte d’opposition, la légalisation du suicide assisté serait pour les soignants le scénario le « moins pire ».

Jean-Marie Gomas dénonçait lors de son intervention « des erreurs de calcul délibérées de personnes qui essaient de nous influencer ». Confrontés à « un puissant mouvement pro-euthanasie », 68% des participants à l’enquête pensent cependant qu’elle pourrait « probablement » être votée par le parlement et 7% pensent qu’elle sera adoptée, « à coup sûr » (cf. Claire Fourcade, présidente de la SFAP,  s’engage contre l’assistance médicale au suicide et Euthanasie: On n’oblige personne à [la] demander, mais on oblige tous les patients à l’envisager).

[1] Société française d’accompagnement des soins palliatifs.

[2] Terme qui recouvre à la fois l’euthanasie et le suicide assisté.

Source : Famille Chrétienne (30/09/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »
/ PMA-GPA

Irlande : un couple de femmes reconnu comme « famille de deux mères »

Ranae et Audrey ont deux filles. Elles sont issues d’une « maternité partagée » ou ROPA (Réception d’ovule du partenaire) ...
57_justice_usa_16
/ IVG-IMG

USA : 12 Etats poursuivent en justice l’administration Biden au sujet de l’avortement

Le procureur de l’Ohio Dave Yost a intenté une action au sujet d'une règlementation sur l'avortement, devant le tribunal de ...
Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme
/ Genre

Une gynécologue devant le Conseil de l’Ordre pour sa prise en charge d’un jeune homme

Le jeune homme à l’état civil souhaitait se voir prescrire « une hormonothérapie féminisante ». Sa mère, inquiète, a contacté ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres