Michel Onfray : bébé-médicament et “obscurantisme laïque”

Publié le 7 Mar, 2011

Dans une tribune publiée dans Le Monde, le philosophe Michel Onfray critique sévèrement la pratique du bébé-médicament qu’il estime être le fruit d’un "obscurantisme laïque".

Tout en appelant de ses vœux une bioéthique libertaire qui accepte la sélection des embryons, le clonage thérapeutique, la gestation par autrui, etc., il affirme que la naissance du bébé-médicament "produit récemment par René Frydman" est une véritable "catastrophe" et une "instrumentalisation totale d’un enfant appelé au monde pour suppléer la santé défaillante de sa sœur". "Imagine-t-on ce que sera la vie d’un être sciemment jeté au monde dans un projet utilitaire", interroge-t-il.

Alors que René Frydman affirme que "l’enfant qui vient de naître n’a été altéré ni dans son psychisme ni dans son physique", il rappelle que l’on ne naît pas avec "une psyché terminée" mais qu’elle "se constitue et que, se construisant dans l’ombre de l’instrumentalisation, elle aura du mal à se faire en dehors de ce déterminisme radical".

Il rapporte par ailleurs les propos tenus en 2000 par René Frydman dans un entretien accordé à Corinne Bensimon pour Libération et intitulé "Un enfant vu en sauveur me gêne". Il affirmait alors qu’il ne ferait pas de bébé-médicament car il redoutait la "responsabilité que l’on fait porter à cet enfant". "Cela me gêne que cet enfant ne soit pas vu en tant que tel, mais en tant que sauveur d’un autre", avait-il ajouté.

Le Monde 07/03/11

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres