L’utilisation de la médecine préventive

Publié le 1 Oct, 2008

Le Quotidien du Médecin revient sur l’exposition qui se déroule à la Cité des sciences de la Villette, à Paris, sur la médecine prédictive (Cf synthèse de presse du 30/09/08). Le journal s’interroge : "à quoi servent ces tests prédictifs lorsqu’ils annoncent par exemple le développement futur d’une maladie incurable ?". Alain Grimfeld, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) souligne : "la médecine ne se limite pas à une lecture froide des données biologiques". De fait, on constate que, lorsque les personnes à risque qui souhaitent faire un test sont accompagnées et ont des entretiens réguliers, la plupart choisissent de suspendre leur demande de test.

Actuellement, la France interdit le recours aux tests ADN en dehors des domaines médical, scientifique et judiciaire. Pour Anne Cambon-Thomsen, responsable de l’unité INSERM Génomique et santé publique, la révision de la loi de bioéthique devrait permettre de débattre "sur la meilleure façon de contrôler l’utilisation d’une information génétique de ce type".

Pour Didier Sicard, président d’honneur du CCNE, "cette évidence d’un bienfait de la prédiction doit être interrogée dans sa complexité". "Il est probable que ce progrès de la prédiction va nourrir une angoisse croissante de l’être humain sur son futur et il est parfois probable que l’ignorance de son destin est peut être plus compatible avec une vie existentielle riche, porteuse d’incertitudes, que cette prédiction qui risque d’être vécue comme une certitude excessive. Et c’est dans cette confusion entre prédiction et prévention que s’engouffre le marché parce que le marché biotechnologique se nourrit d’une recherche prometteuse offrant un avenir radieux à l’être humain, mais paradoxalement finit par oublier la personne qui est l’objet de cette prédiction."

Le Quotidien du Médecin (Stéphanie Hasendahl) 02/10/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres