L’Uruguay vote une loi sur la fin de vie ”artificielle”

Publié le 20 Mar, 2009

Le Congrès uruguayen aurait adopté, mardi 17 mars, une loi autorisant les malades en phase terminale à refuser les traitements prolongeant leur vie. Selon le quotidien national El Pais, "le Congrès a approuvé la loi dite "de volonté anticipée", qui permet aux personnes, sous réserve qu’elles soient en pleine possession de leurs facultés mentales, de rédiger une lettre indiquant qu’elles ne souhaitent pas être maintenues en état de vie artificielle si elles se trouvent en phase terminale d’une maladie incurable et irréversible". Rédigé devant deux témoins, ce document pourra être révoqué à tout moment.

Partager cet article

Synthèses de presse

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un "droit au suicide"
/ Fin de vie

Italie: selon le tribunal d’Ancône il existe un “droit au suicide”

Le tribunal d'Ancône interprète un arrêt de la cour constitutionnelle dépénalisant l'aide au suicide comme un droit personnel au suicide ...
Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d'avortement
/ IVG-IMG

Australie: Marie Stopes International ferme des cliniques d’avortement

Dans la région du Queensland, les cliniques d’avortement n’étant plus « financièrement viables », fermeront en juillet ...
10_open_data
/ E-santé

Neuf applications de santé sur dix récoltent les données de leurs utilisateurs

Une étude révèle de « graves problèmes de protection de la vie privée et des pratiques de protection de la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres