“Lumière” : lancement d’une plateforme de recherche en imagerie anténatale

Publié le 16 Oct, 2019

A l’hôpital Necker-enfants malades de Paris, une nouvelle plateforme de recherche en imagerie anténatale, « Lumière », a été inaugurée le 1er octobre dernier, « parce que l’Homme que nous serons se construit dès les premiers mois in utéro, il devient aujourd’hui essentiel de développer des outils pour voir, examiner et même soigner le fœtus », explique la Fondation lumière.

 

L’objectif vise à « développer de nouveaux outils de suivi, de prise en charge et de traitement de la femme enceinte et du fœtus, en réunissant en particulier les dernières techniques d’imagerie, l’intelligence artificielle (IA), la réalité virtuelle et le big data », explique le communiqué de presse de l’AP-HP. Le champ d’investigation de cette plateforme intégrée de recherche clinique et d’enseignement en imagerie médicale s’étend de la femme enceinte, au fœtus et au placenta.

 

L’équipe pluridisciplinaire composée de radiologues, gynécologues-obstétriciens, pédiatres, néonatologues et chirurgiens constate que « depuis quelques années, les progrès de la médecine fœtale et de l’imagerie, ont permis des avancées décisives. L’utilisation de techniques modernes d’imagerie est indispensable pour poursuivre ces progrès, car elles sont essentielles pour permettre aux médecins en charge du fœtus, d’approcher leur patient ».

 

Deux protocoles de recherche doivent être mis en œuvre : l’un pour permettre « d’évaluer la faisabilité de techniques IRM avancées pour une évaluation fonctionnelle du placenta », l’autre pour « créer des bases de données du développement fœtal » et « identifier toute anomalie de manière plus sûre et plus rapide » en vue d’« une prise en charge plus précoce et mieux adaptée ».

 

Gageons que cet « espoir et vecteur de grands progrès », comme la présente la Fondation, qui se donne pour objectif de « diminuer la morbidité[1] et la mortalité à court, moyen et long terme », se fasse effectivement au seul bénéfice du patient in utéro et qu’il ne conduise pas à une nouvelle traque des embryons ou des fœtus porteurs de maladies, dans l’optique irréaliste et eugéniste, du bébé sain, parfait.



[1] Nombre d”individus atteints par une maladie dans une population donnée et pendant une période déterminée.

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres