Livres : faut-il continuer à refuser la mort ?

Publié le 30 Oct, 2003

Apprivoiser la mort” de Marie-Françoise Bacqué, psychologue et vice-présidente de la Société de thanatologie, analyse la manière dont la mort est vécue aujourd’hui : “comme une violence, une injustice, un aléa, l’échec d’une existence“. La mort “déritualisée“, devenue intolérable à la société, doit pour être apprivoisée “retrouver la dimension sociale du deuil et sa dimension psychologique“.

 

Dans son ouvrage “Qu’avons-nous perdu en perdant la mort ?“, Damien Le Guay, philosophe et journaliste, répond que nous avons perdu “la bonne mort“, temps de deuil, de préparation et de mort avec ses rites. Il rappelle que la mort “nécessite un apprentissage – social, psychologique, spirituel – tout au long de la vie, pour être acceptée” et qu’il est urgent de remettre la mort à sa juste place au risque d’une “sortie de civilisation“.

Famille Chrétienne 1er-7/11/03

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres