L’Inde et le contrôle des naissances

Publié le 10 Juil, 2007

La terre compte aujourd’hui 6,7 milliards d’habitants et devrait atteindre les 7 milliards d’ici 2012. La Chine et l’Inde sont les deux pays les plus peuplés avec respectivement 1,3 milliard et 1,2 milliard d’habitants. Mais, si l’on en croit les prévisions de l’ONU, l’Inde devrait, en 2050, supplanter la Chine avec 1,6 milliard d’habitants. Et ce, malgré la politique de planification familiale en vigueur depuis 1951, date du premier plan quinquennal.

Le gouvernement indien avait alors tenté de rendre accessible à tous des méthodes contraceptives efficaces et reculé l’âge du mariage, légalisé, au début des années 70, l’avortement pour les femmes mariées et encouragé la stérilisation. La population continue de s’accroître chaque année de 2,2%.

En 1975, Indira Ghandi, alors premier ministre, décrète l’état d’urgence, envisageant même une politique de stérilisation obligatoire pour les mères de plus de trois enfants. Cette politique entraîne l’échec de son parti aux élections de 1977 et, de nouveau au pouvoir en 1980, elle défend plutôt un "mouvement populaire". Par ce mouvement "du peuple, par le peuple et pour le peuple", en 2000, la moitié des couples d’âge fécond pratique le contrôle des naissances, les 3/4 d’entre eux optant pour la stérilisation. La croissance de la population n’a pas cessé pour autant, le taux de mortalité ayant parallèlement nettement diminué, en particulier dans les états du Nord.

Cette croissance s’est davantage ralentie dans les états du Sud : le taux de natalité de l’Etat du Kerala, par exemple, est passé de 44‰ dans les années 50 à 17‰ en 2002. Le taux de fécondité (1,9) y est même inférieur à la France.

[NDLR : Pour en savoir plus sur le contrôle des naissances, lire Le crash démographique de Mgr Schooyans]

La Croix (Catherine Rebuffel) 10/07/07

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres