Les perspectives prometteuses des cellules iPS : Ian Wilmut

Publié le : 25 mai 2009

Famille Chrétienne consacre un article à Ian Wilmut , professeur à l’université d’Edimbourg, directeur du Scottish Center for Generative Medicine et "père" du premier mammifère cloné Dolly. Celui-ci vient de renoncer à la licence que lui avait octroyée le gouvernement britannique l’autorisant à pratiquer le clonage humain dans un but de recherche.

Ian Wilmut explique pourquoi il préfère désormais se consacrer à la recherche sur les cellules pluripotentes induites (iPS) découvertes en novembre 2007 par le japonnais Yamanaka (cf. Synthèse de presse du 21/11/07). Pour lui, hors de toute considération éthique, "cette nouvelle piste de recherche est tout aussi efficace et plus simple" que la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Travailler sur les cellules iPS permet également de ne plus prélever sur les femmes les ovules nécessaires à la création d’embryons.

Actuellement, entre 200 et 300 laboratoires travaillent déjà dans le monde sur les cellules iPS, alors que cette découverte n’a que deux ans. Il est persuadé que "d’ici deux ou trois ans les potentialités développées sur les IPS seront telles que la plupart des autres [recherche, NDLR]cesseront d’elles-mêmes"

Famille Chrétienne (Emmanuel Pellat) 23 au 29/05/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres