Les hôpitaux irlandais ouvrent des postes interdits aux médecins objecteurs de conscience

Publié le 20 Fév, 2019

La National Maternity Hospital (NMH) de Holles Street, à Dublin, vient de lancer le recrutement de deux médecins, un anesthésiste et un gynécologue-obstétricien. L’hôpital a annoncé que ces postes ne seraient attribués qu’à des médecins acceptant de réaliser des avortements, puisque les missions, « depuis 2019, incluent les IVG volontaires et que les titulaires de postes devront contribuer à ce nouveau service dans le cadre de ce service faisant partie de leur feuille de route ».

 

Ces deux postes sont spécifiquement financés par une allocation versée à l’hôpital pour la « réalisation d’avortements, et destinée aux personnes désirant contribuer à la disponibilité de ce service ». Une source hospitalière a pourtant ajouté que ces médecins « ne seraient censés pratiquer qu’un petit nombre d’avortements » et que « leurs tâches seraient essentiellement celles attendues d’un anesthésiste ou d’un obstétricien dans une maternité ». Les postes seront cependant interdits aux médecins refusant les avortements.

 

Le Health Service Executive , système de santé irlandais, a prévu cette année un financement de 7 millions d’euros pour les avortements et de 12 millions d’euros pour l’année prochaine. Au moins 155 recrutements devraient avoir lieu, dont des sages-femmes, des échographes et des obstétriciens.

Irish Times, Anti-abortion doctors told not to apply for maternity hospital posts

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres