Les cochons génétiquement modifiés sont-ils l’avenir de la transplantation d’organes ?

Publié le 11 Oct, 2015

Un article du 6 octobre de la revue Nature revient de nouveau sur la création de « cochons génétiquement modifiés » dans l’objectif de « transplanter leurs organes chez l’homme ». Des chercheurs de la Harvard Medical School ont en effet récemment affirmé avoir « réussi à modifier plus de 60 gènes d’embryons de cochons » grâce à l’outil CRISPR-Cas9. La modification de ces gènes permettrait de « rendre les tissus porcins humain-compatibles », le rejet de greffe étant un des principaux obstacles techniques à la transplantation d’organes porcins chez l’homme (cf. Gènéthique du 12 aout 2015). Les chercheurs ont ainsi « inactivé 62 rétrovirus endogènes porcins (…) soupçonnés de causer des rejets de greffe ».

 

L’étude est menée par le généticien Georges Church, qui travaille sur cette question depuis « près d’une décennie ». Il a fondé à Boston « un centre de recherche spécialisé dans la transplantation cochon-humain ».  Il aurait annoncé l’implantation prochaine des embryons de cochon génétiquement modifiés chez une truie. Dans l’attente de publication, les auteurs ne souhaitent « pas divulguer le nom des gènes manipulés ».

 

Pourquoi docteur (09/10/2015)
 

Partager cet article

Synthèses de presse

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

La loi de bioéthique mise en application dans le Pacifique

Une ordonnance publiée au JO le 2 février étend certaines dispositions de la loi de bioéthique aux territoires du Pacifique ...
Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n'est plus nécessaire pour modifier sa CNI
/ Genre

Transgenre : à Hong-Kong, une opération chirurgicale n’est plus nécessaire pour modifier sa CNI

La Cour suprême de Hong Kong a jugé que les personnes transgenres pouvaient changer de sexe sur leur carte d'identité ...
Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?
/ PMA-GPA

Des mères porteuses en état de mort cérébrale ?

Une pratique baptisée le « don gestationnel du corps entier » qui a suscité la polémique sur les réseaux sociaux ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres