Le plus vaste réseau international de trafic d’organes humains arrêté en Egypte

Publié le : 7 décembre 2016

Les autorités égyptiennes ont annoncé avoir démantelé le « plus vaste réseau international de trafic d’organes humains ». Le réseau serait composé « d’Égyptiens et de ressortissants d’autres pays arabes qui profitent de la situation économique de citoyens pour pouvoir leur acheter leurs organes et les vendre pour une importante somme d’argent ».

 

Selon un communiqué de l’autorité de contrôle administrative, « au moins 25 personnes, parmi lesquelles des travailleurs médicaux, des intermédiaires et des professeurs d’université », ont été arrêtées pour trafic d’organes en Egypte.

 

L’agence précise avoir saisi « des millions de dollars et de lingots d’or », ainsi que des « ordinateurs et des documents de 10 centres hospitaliers ».

 

Le commerce d’organes humains est interdit depuis six ans en Egypte, mais des centaines d’Egyptiens pauvres vendent chaque année leurs organes (cf. Cambodge et Thaïlande : le marché noir des organes en pleine expansion).

<p>BBC (06/12/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres