Le monde arabe uni contre le clonage humain

Publié le : 17 juin 2004

Réuni à la Ligue Arabe* au Caire la semaine dernière, un comité d’experts représentant les ministères de la justice des états arabes a rédigé un projet de traité sur le clonage et la recherche sur l’embryon.
Les experts, qui ont rencontré des généticiens, des experts en matière d’éthique, des théoriciens de l’Islam, ont recommandé de créer un cadre législatif qui interdirait le clonage humain aussi bien reproductif que thérapeutique et la création d’embryons humains à des fins de recherche.

Pour le Pr Ali Khalifa, professeur de médecine à l’université Ain Shams du Caire, le clonage thérapeutique qui suppose la création d’un embryon et sa destruction pour en extraire des cellules est "un meurtre au nom de l’avancée scientifique".

Ce traité devrait être adopté avant la reprise aux Nations Unies de la discussion sur la Convention internationale contre le clonage reproducteur des êtres humains, prévu en septembre 2005.

* La ligue des États arabes compte 22 membres : l’Arabie Saoudite, l’Égypte, l’Irak, le Liban, la Syrie, le Yémen, la Jordanie, la Libye, le Soudan, la Tunisie, le Maroc, le Koweït, l’Algérie, les Emirats arabes unis, le Bahreïn, le Qatar, l’Oman, la Mauritanie, la Somalie, l’OLP, Djibouti et les Comores.

Gènéthique 17/06/2004

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres