Le High-tech, avenir de la santé ?

Publié le 20 Nov, 2014

Du 9 au 12 novembre dernier, à San Diego, en Californie, s’est déroulée la troisième conférence de la « médecine exponentielle », en référence à « l’accélération des progrès de la technologie numérique ». Celle-ci était organisée par la Singularity University, « l’université du futur fondée par Google et la NASA », située dans la Silicon Valley. 

 

Pour Peter Diamandis, cofondateur de la Singularity University, « aucun domaine ne va être autant réinventé que la médecine dans la décennie qui vient. Le patient va devenir le patron de sa propre santé ». Plus encore, un des investisseurs les plus connus de la Silicon Valley, Vinod Khosla, cofondateur de Microsystems, prédit que « dans trente ans, on n’aura plus besoin du médecin pour les diagnostics ». Le patient pourra en effet obtenir, par une machine, un diagnostic en quelques minutes. Mais comme pour rassurer, V. Khosla précise : « Ce qui ne veut pas dire qu’il faut éliminer les médecins. On aura besoin d’eux pour d’autres fonctions : la compassion, l’empathie. On choisira les individus les plus humains, pas les diplômés de Stanford ».

 

La relation médecin-patient pourrait être totalement modifiée. Le patient pourrait devenir un simple consommateur puisqu’il pourrait trouver « le spécialiste qui lui convient, où qu’il soit dans le monde, et proposer un prix pour la consultation“. En effet, une plate-forme, Curely, a été mise au point pour que médecins et patients puissent entrer en relation. A ce propos, Paul Lee, confondateur de Curely explique son fonctionnement : « Les praticiens seront ‘évalués par le marché’ et récompensés par des points ». Il ajoute: « On a travaillé avec un expert des jeux vidéos. Les médecins gagneront des points de réputation, ce qui leur donnera plus de visibilité auprès des consommateurs ». Curely doit être lancée en janvier 2015. 

 

Lemonde.fr (Corine Lesnes) 20/11/2014

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...
IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres