Le génome sur l’IPhone ?

Publié le 10 Jan, 2011

Libération évoque la société américaine Portable genomics, conçue par le chercheur Patrick Merel, qui propose une application permettant de porter avec soi tout son génome dans son IPhone ou son IPad. Avec cette nouvelle forme de "prédestination" scientifique, des parents penseront savoir où la vie va mener leurs bambins sans s’imaginer que ceux-ci "usent de leur libre arbitre et produisent leur histoire". Pour cela, ils envoient au laboratoire américain la salive du bébé avec quelques centaines de dollars. Après en avoir extrait l’ADN et analysé le génome, Portable Genomics renvoit le résultat sur l’ordinateur portable ou le téléphone, grâce à l’application qui en décrypte les informations. D’autres diagnostics seront peu à peu intégrés assure Patrick Merel : par exemple, un GPS dans le téléphone indiquera "quel spécialiste consulter en fonction de ses prédispositions", ou encore un "code couleur simplissime (vert, c’est bien ; rouge c’est mal) nous indiquera la maladie qui peut nous tomber dessus". 
Bref, Portable Genomics apparaît à la fois comme "le rêve des hypocondriaques, des parents abusivement anxieux, d’une société qui contrôle, évalue et ne laisse rien au hasard, et un paradis financier pour des laboratoires qui souhaiteraient court-circuiter les intermédiaires et vendre directement au consommateur le remède idoine, d’un simple clic".

Notons que la France interdit actuellement de faire séquencer son génome sans nécessité ni prescription médicale.
 

Libération (Anne Diatkine) 08-09/01/11

Partager cet article

Synthèses de presse

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres