Le droit à l’IVG en débat à la Cour Suprême américaine

Publié le 5 Mar, 2020

La Cour Suprême des Etats-Unis a commencé hier à examiner une loi sur l’IVG en Louisiane. Cette loi oblige les médecins pratiquant l’IVG à avoir leurs entrées dans un hôpital situé à moins de 50 km. L’objectif est de faciliter l’hospitalisation et la prise en charge des patientes en cas de complication médicale. Les détracteurs accusent cette loi d’avoir pour unique but de restreindre l’accès à l’avortement. De fait, l’entrée en vigueur de cette loi n’autoriserait plus qu’un seul médecin et une seule clinique à pratiquer des IVG en Louisiane. La Cour Suprême rendra son avis en juin prochain.

L’IVG est autorisé aux Etats-Unis depuis l’arrêt Roe V. Wade  de janvier 1973, tant que le fœtus n’est pas viable. « En revanche, les États ont une marge de manœuvre pour définir les conditions de sa pratique, la santé étant de leur ressort. »

Pour aller plus loin :

Etats-Unis : l’avortement devant la Cour Suprême

La Cour suprême des Etats-Unis examinera une loi restrictive de l’avortement en Louisiane

Avortement : la loi de Louisiane bloquée par la Cour suprême des Etats-Unis

La Croix, Gilles Biassette (04/03/2020) – L’avortement devant la Cour suprême des États-Unis

Partager cet article

Synthèses de presse

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs
/ Genre

Ecosse : le NHS interrompt la prescription de bloqueurs de puberté pour les mineurs

La clinique Sandyford de Glasgow a décidé d’interrompre la prescription de bloqueurs de puberté aux mineurs ...
« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie
/ Fin de vie

« Soins d’accompagnement » : médecins et infirmiers opposés au changement de terminologie

Infirmiers et médecins indiquent leur préoccupation « en raison des divergences avec la terminologie internationale et leurs conséquences pour la ...
Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?
/ Fin de vie

Mettre le feu au matelas de son grand-père pour l’« aider à mourir » ?

Une femme de 32 ans encourt la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué son grand-père en mettant le feu ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres