Le don d’organes ne fait pas partie de la culture chinoise

Publié le 3 Avr, 2018

« Le corps d’une personne décédée doit rester intact », c’est ce qu’imposent les « normes culturelles traditionnelles » chinoises. Un état d’esprit qui rend le don d’organes presque impossible en Chine. Pour les mêmes raisons, les étudiants en médecine « éprouvent de grandes difficultés à s’approvisionner en cadavres pour leurs leçons d’anatomie ».

 

Si les campagnes en faveur du don d’organes restent sporadiques dans le pays, durant la fête traditionnelle de Qingming – la « Toussaint » chinoise – les étudiants en médecine, en blouse blanche, déposent des chrysanthèmes devant le mémorial aux défunts ayant fait don de leur corps à la science : un hommage rituel qui vise à attirer l’attention et à sensibiliser l’opinion à cette question.

Le Figaro (04/04/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres