Le Costa Rica forcé de légaliser la fécondation in vitro

Publié le : 21 décembre 2010

Le gouvernement du Costa Rica est menacé de comparution devant la Cour inter-américaine des Droits de l’homme s’il ne légalise pas la fécondation in vitro (FIV).

En 2000, la Cour suprême du Costa Rica avait en effet déclaré que la FIV violait le droit à la vie des embryons surnuméraires. 10 couples costaricains ont donc intenté une action auprès de la Commission inter-américaine des Droits de l’Homme arguant que la décision de la Cour suprême violait leur droit à former une famille.

En août 2010, la Commission inter-américaine a demandé au gouvernement de réviser sa loi et a menacé de porter l’affaire devant la Cour inter-américaine des Droits de l’Homme s’il ne montrait pas suffisamment de bonne volonté. La Cour et la Commission inter-américaines des Droits de l’Homme sont des instances de l’organisation des Etats américains dont les états membres sont tenus d’accepter les arbitrages.

Le gouvernement costaricain a élaboré un projet de loi où il précise que tout embryon devra être utilisé, ce qui rend impossible la cryo-conservation d’embryons, et que les couples souhaitant avoir recours à la FIV devront subir un test psychologique.

Bioedge (Michael Cook) 18/12/10 – IPS News 17/12/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres