Le clonage autorisé en Grande Bretagne

Publié le 20 Déc, 2000

Le 19 décembre à Londres, la Chambre des communes a voté par 366 voix contre 174 l’amendement au Human Fertilization and Embryology Act permettant ainsi la création d’embryons pour la recherche thérapeutique, en particulier par clonage. Jusqu’à présent cette recherche était autorisée en Grande Bretagne sur des embryons de moins de 14 jours et seulement dans le cadre de la prise en charge de la stérilité. L’annonce en août dernier par le gouvernement travailliste de permettre la création d’embryons pour la recherche avait déjà créé la surprise. Les tenants de cette décision disent que l’on doit tout mettre en œuvre pour guérir les maladies humaines jusqu’à présent incurables, et exploiter la totipotentialité des cellules embryonnaires. Les opposants estiment que l’embryon humain ne doit pas devenir « une usine à médicaments ».  

Le Figaro 20/12/00, La Croix 20/12/00

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres