Le Chili autorise l’avortement pour trois motifs : risque pour la mère, viol et malformation fœtale

Publié le 17 Mar, 2016

Au Chili, le projet de loi autorisant l’avortement « thérapeutique », approuvé par le Congrès le 4 août 2015 (cf. Première approbation du projet de loi légalisant l’IVG au Chili), a été voté par la Chambre des députés ce jeudi. Il dépénalise l’avortement en cas de viol, de malformation fœtale et de risque pour la santé de la mère.

 

Chaque « motif d’avortement envisagé a fait l’objet d’un vote séparé » : 67 députés ont voté pour l’avortement en cas de « risque pour la santé de la mère », 47 contre ; 62 ont voté pour l’avortement en cas de « fœtus non viable », 46 contre ; 59 ont voté pour l’avortement en cas de grossesse issue d’un viol, 47 contre.

 

Le projet de loi doit « désormais être validé par le Sénat ».

AFP (17/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres