L’autorisation d’une quatrième greffe de coeur artificiel accordée à la société Carmat

Publié le 24 Nov, 2015

Comme annoncé en juin dernier (cf. Gènéthique du 10  juin 2015), la société de biotechnologie Carmat a reçu mardi 24 novembre 2015 l’autorisation des autorités médicales françaises[1] de réaliser une quatrième implantation de son cœur artificiel. L’objectif est d’achever la phase initiale d’essais[2] : « Avec le recrutement et le suivi à 30 jours d’un quatrième patient, Carmat compte terminer positivement l’étude de faisabilité ».  

 

L’autorisation accordée « fait suite au rapport d’expertise remis aux autorités par la société, proposant les solutions mises en œuvre et validées pour corriger l’anomalie constatée [cause des décès des deux premiers patients]. Les prothèses destinées aux prochaines implantations disposeront de ces modifications ». Le groupe a en outre précisé que le « critère lié au stade d’insuffisance cardiaque a été assoupli pour qu’un plus grand nombre de patients puisse bénéficier » du cœur bioprothétique.

 

Carmat envisage déjà la phase suivante d’essais, la phase « d’étude pivot », qui pourrait concerner jusqu’à vingt patients, et qui permettra la mise en vente sur le marché européen des dispositifs médicaux.

 

[1] De l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) et du CPP (Comité de protection des personnes.

[2] La phase d’essais initiale se compose de quatre greffes : les deux premiers patients sont décédés mais le troisième patient greffé en mai dernier se porte bien comme l’avait indiqué Carmat dans un communiqué de presse (Cf. Gènéthique du 4 septembre 2015).

Sciences et Avenir (25/11/2015) – Le Figaro (25/11/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres