L’AP-HP renonce à se faire rembourser

Publié le : 20 décembre 2002

Après l’avis du Conseil d’État approuvant la loi « anti-Perruche » et en attendant la mise en place de la Solidarité Nationale (cf revue de presse du 09/12/02) l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) a indiqué qu’elle renonçait à réclamer le remboursement des sommes versées aux familles Draon et Maurice. Ces 2 familles, dont le handicap des enfants n’avaient pas été décelé avant la naissance à la suite d’erreur médicale avaient déjà touché des indemnités provisionnelles.

<p>Le Monde 20/12/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres