L’Allemagne : 15 embryons surnuméraires

Publié le : 17 janvier 2002

Le 30 janvier, les députés allemands pourraient autoriser l’importation de cellules souches embryonnaires à des fins d’assistance médicale à la procréation. Cette autorisation devrait être fixée pour 3 ans. Des conditions sévères devraient permettre aux autorités de veiller à ce que la recherche sur ces embryons surnuméraires ne vise qu’à aider des couples stériles ayant un projet parental et non dans la perspective de recherche fondamentale.

A l’heure actuelle la loi interdit en Allemagne la production d’embryons à des fins de recherche. Les médecins doivent veiller à réimplanter l’ensemble des embryons créés par FIV. Il n’existerait donc actuellement qu’une quinzaine d’embryons surnuméraires encore congelés. En revanche, rien n’interdit l’importation de ces embryons.

Ce débat provoque de vives polémiques au sein du Parlement. Le Parti social-démocrate ne donnera pas de consigne de vote. Les verts voteront contre l’importation alors que le parti libéral votera pour. Les chrétiens démocrates, quant à eux n’ont pas encore pris position.
Le vote devrait relancer le débat dans un pays marqué par les expérimentations eugéniques pratiquées par les nazis sous le IIIème Reich.

<p>La Croix (Jean-Christophe Ploquin) 17/01/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres