La tentation transhumaniste

Publié le 21 Mai, 2015

A travers cet ouvrage riche et précis, Franck Damour présente, raconte et analyse le transhumanisme, cette idéologie hautement technophile qui propose à l’humanité un projet et un horizon qui fascine autant qu’il terrifie puisqu’il s’agit de créer une nouvelle condition humaine au moyen des technologies.

 

Par elles, l’homme serait « libéré » de la vieillesse, de la maladie, de la mort, de la faiblesse, de ses « imperfections »… Par elles, il se rendrait toujours plus puissant et performant… Et en faisant l’amalgame entre la puissance de l’homme et une humanité qu’il invite à disparaître en vue de l’accomplir,  le transhumanisme, qui veut « augmenter » l’homme, offre sans doute, finalement, de le réduire.

 

D’où vient le transhumanisme ? Quelles sont ses racines culturelles, ses penseurs et ses acteurs ? Quels sont les concepts déployés par son argumentaire et les erreurs cachées ? Quels dangers renferme-t-il ? Qu’exprime-t-il de notre manière de percevoir et de vivre le monde d’aujourd’hui, de nos espoirs et de nos angoisses ?

 

Entre questions et réponses, l’auteur invite à une réflexion plus large. Quelle place et quel sens pour la vie humaine dans le monde, quel rapport de l’homme à sa propre liberté, à l’autre, à la technique, aux corps et à la nature, à la diversité et à l’imprévu, quels sont les horizons de la volonté humaine sur le plan individuel, collectif, social et politique ?… Tous ces thèmes existentiels prennent une vie et une saveur nouvelle grâce à ce que l’auteur appelle « l’heureuse erreur du transhumanisme ».

 

Car en exhibant tous les possibles, le transhumanisme « nous conduit à réapprendre à vivre en se posant les bonnes questions : non pas ‘est-ce que ça marche’ ? », mais « est-ce juste ? », « est-ce bon ? »

 

La réflexion de Franck Damour nous fait découvrir une utopie complexe, menaçante, bancale aussi, qu’il s’agit non pas d’éluder mais, au contraire, de prendre très au sérieux pour en déceler, avec la rigueur propre à la pensée, les impasses et les gouffres qui mettent en péril l’humanité qu’elle prétend « augmenter ».

 

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres