La recherche en cosmétique et les cellules souches adultes

Publié le 26 Nov, 2007

Le Figaro Magazine consacre un article à la recherche cosmétique menée par les grands groupes (LVMH, Dior, L’Oréal…) sur les cellules souches adultes.

Plus accessibles et disponibles en grande quantité, les cellules souches de peau et de cheveux notamment permettent "d’envisager des interventions in situ qui échappent à la difficulté des transplantations cellulaires à visée médicale". "Pas non plus d’écueils éthique ou expérimental propres à l’appartenance embryonnaire, puisque l’on s’adresse là à l’organisme adulte", explique la journaliste.

Les chercheurs de L’Oréal, par exemple, explorent particulièrement le potentiel des cellules de cheveux : "le follicule pileux est doté dans sa papille, sa gaine conjonctive, de cellules souches ‘pluripotentes’. Elles peuvent générer tous les autres types cellulaires du corps. Une fabuleuse boîte à outils qui pourrait réparer presque tous les organes !", s’enthousiasme le scientifique Bruno Bernard. On lui doit la découverte du réservoir de cellules pigmentaires du cheveu, qu’il suffirait de réactiver quand le cheveu pâlit…

Le Figaro Magazine (Danielle Dizin) 24/11/07

Partager cet article

Synthèses de presse

04_genome
/ Génome

Génome : découverte d’une nouvelle maladie génétique affectant le cerveau

Selon des chercheurs, le gène GRIA1 est à l’origine d’une maladie génétique provoquant un « développement anormal du cerveau » ...
Israël réforme l’accès à l’avortement
/ IVG-IMG

Israël réforme l’accès à l’avortement

En Israël, l’avortement est encadré par des procédures mises en place dans les années 70. Le Parlement a approuvé une ...
justice3
/ IVG-IMG

Avortement aux Etats-Unis : la bataille judiciaire est lancée

« Les lois qui sont maintenant en place ont été adoptées par le peuple », rappelle le procureur général de Louisiane ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres